Modifier
HAPPY HOUSE

HAPPY HOUSE

Stéphane JORDANS

C'est l’histoire de la famille Adams qui voit son destin basculé lors de vacances à Deauville. Dans une maison qu’elle a louée, la mère y est agressée tandis que deux de ses enfants y sont assassinés. Martin, l’enfant rescapé finira, grâce à son « flair », par découvrir l’un des assassins mais sauvera t’il, à temps, son père?. En attendant, les cadavres pleuvent : Le grand-père meurt empoisonné, Claire, la maitresse du père, est retrouvée noyée dans sa baignoire, et le voisin, Benoit est tué par une dangereuse professionnelle. Les inspecteurs découvriront que la maison louée appartient à un anglais étrange qui aurait des liens avec une organisation criminelle responsable du meurtre du grand-père puis réaliseront par la suite que dans cette affaire, il y a en réalité deux meurtriers, agissant chacun pour des raisons différentes. Si le lecteur découvre tout de suite l’un des assassins et ses raisons, ce n’est pas le cas pour le second meurtrier, plus complexe.

Lire la suite
Genre : Policier et Suspense Langue : français suisse
Sous-genre : Thriller Sortie : 8 juin 2018

Biographie

Stéphane JORDANS


        « Happy House» est  mon premier thriller.
        De formation juridique, j’ai commencé à écrire  à l'âge de 16 ans pour participer à un concours sur les contes de Noël . Dépitée de n'avoir pas été choisie, j'ai laissé tomber jusqu'à l'âge de 19 ans. A partir de là,  j'ai surtout écrit des histoires courtes sur des thèmes choisis. Ce n'est que bien plus tard en 2008 que je me suis lancée dans une sorte de biographie romancée, puis j’ai enchainé sur une fiction politique : une saga familiale sur fond de terrorisme. Passionnée par le sujet et les personnages, j’en ai fais une suite, inspirés de faits divers, de la technologie et de la politique.
Je me suis ensuite lancée dans des livres pour enfants et des nouvelles dont une policière.

Lire la suite

HISTOIRE DU LIVRE



Chères lectrices, Chers lecteurs,

J'ai envie de partager avec vous mon expérience du premier livre:

J'ai écrit ce livre après les vacances de Février 2016 passées, vous vous en doutez, à Deauville. L'idée m'est venue à la suite d'une reflexion: "ça ne craint pas Deauville".

En deux mois et demi. Il a ensuite fait l'objet d'une relecture par un professionnel qui en a corrigé les fautes et la mise en forme, puis d'un premier diagnostic - vérifier les incohérences et savoir si le livre tient la route est essentiel- puis a été repris avec les élements de ce diagnostic pour ensuite faire l'objet d'un premier accompagnement littéraire, un véritable fiasco. J'ai donc cherché un nouveau accompagnateur. Chez Aleph-Ecriture.Bien plus efficace, bien plus performant car investi.et réactif . Cet accompagnement a duré trois mois. Le livre initialement choral - en "je" pour chaque personnage- est devenu narratif. Il a ensuite été de nouveau relu et corrigé par un professionnel, a fait de nouveau l'objet d'un diagnostic , a encore été réécrit - légèrement-, recorrigé pour finir par être présenté au concours du Thriller organisé par les Nouveaux Auteurs en octobre 2017. Noté 8,5/10 avec 4 critiques dont une négative (avec tout de même une note de 7/10). Une vraie aventure, un peu laborieuse, je l'avoue mais qui ne tente rien n'a rien. 

Le livre me paraissait alors publiable en l'état. Je l'ai donc envoyé à quelques éditeurs. Deux m'ont répondu en m'envoyant des contrats. Participatifs, et oui, nul n'est parfait! Ce n'est pas cela qui m'a rebutée - quoique- C'est surtout le prix du livre:  24 euros pour l'un, 25 pour l'autre. Bien trop cher, chers éditeurs! Surtout pour un premier livre d'un auteur inconnu. "Il fait tout de même 400 pages"... Et alors! SHARKO de Franck THILLIEZ est vendu à 21,90 euros pour 574 pages. Et lui, il est célèbre!

Sur ce, ALEPH publie DEVENIR ECRIVAIN, je l'achète. Il est question du numérique et de l'autoédition. Je me renseigne "Grimpez vers le top 100" par Jacques-Line VANDROUX me décide à franchir le pas . IGGYBOOK propose un livre CLEF EN MAIN, avec couverture, ISBN..... Comment hésiter davantage?

Et voilà, nous y sommes.

N'hésitez pas à revenir vers moi si vous avez besoin de renseignements.

Très bonne lecture.

A très bientôt,

Stéphane

 

 

 

 

Lire la suite

Écrire à l'auteur

Vous devez être connecté(e) pour envoyer un message. Se connecter

track